• JP PLANCHON

L'actu des marchés en 2 minutes

Dernière mise à jour : 24 janv.



Que faut-il retenir ?


D'après le dernier compte-rendu du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), les taux d'intérêt américains pourraient augmenter plus rapidement que prévu et les positions obligataires pourraient être réduites de manière anticipée, la Réserve fédérale devant faire face au resserrement du marché de l'emploi et à la persistance de l'inflation. Les déclarations issues de la réunion de décembre ont fait chuter les actions américaines, qui bénéficiaient jusqu'à présent de la faiblesse des taux d'intérêt et des mesures de relance budgétaire, se répercutant ainsi sur les marchés mondiaux, y compris les bourses d'Asie et d'Europe. L'indice MSCI World a entamé l'année en demi-teinte, avec un recul de 1,4 % depuis le début de l'année à la clôture de jeudi, tandis que l'indice S&P 500, qui regroupe les valeurs vedettes américaines, a cédé 1,5 %. Le secteur technologique a été particulièrement touché, le Nasdaq accusant une baisse de 3,6 %(1).


(1) En dollars US. Source : Factset, données au 6 janvier 2022


État du monde


Les données concernant l'activité industrielle mondiale pour le mois de décembre semblent refléter les premiers effets du variant Omicron, mais présentent néanmoins une certaine résilience. L'indice Markit des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier américain a reculé à 57,7 contre 58,3 en novembre, un chiffre qui demeure positif. Toute valeur supérieure à 50 indique une expansion plutôt qu'une contraction. Dans la zone euro, ce chiffre est passé à 58 contre 58,4 le mois précédent. En Chine, l'indice PMI Caixin du secteur manufacturier a progressé à son rythme le plus rapide depuis six mois pour atteindre 50,9, tandis que la deuxième estimation du PMI manufacturier britannique s'est révélée légèrement meilleure que prévu à 57,9.


Le chiffre de la semaine: 5 800 milliards USD


L'activité de fusion/acquisition a atteint le chiffre record de 5 800 milliards de dollars l'an passé, la baisse des taux d'intérêt (qui réduit les coûts de financement) et le soutien des pouvoirs publics aux entreprises touchées par la pandémie ayant créé un environnement propice à ces opérations. Les sommets atteints par les marchés actions ont également contribué à l'envolée des valorisations boursières, ce qui a eu pour effet de faire grimper le prix des transactions réalisées. Les données publiées par Refinitiv montrent que la valeur des opérations de fusion/acquisition a augmenté de 64 % l'an passé par rapport à 2020, et de 54 % par rapport à 2019, avant que la pandémie ne frappe. Au total, plus de 62 000 transactions ont été conclues en 2021, soit 24 % de plus que l'année précédente.


Eclairage: tension sur les prix du gaz en Europe


Pomme de discorde dans l'escalade des tensions sur les prix du gaz en Europe. Cette station de mesure située en Allemagne, près de la frontière polonaise, enregistre les flux de gaz entre la Russie et l'Europe. Les flux vers l'Est ont fortement augmenté la semaine dernière, suscitant des inquiétudes quant à l'approvisionnement en gaz pour l'hiver en Europe, et les prix de référence européens ont enregistré mardi des gains intrajournaliers allant jusqu'à 30 %. Bien que la Russie ait déclaré respecter ses obligations contractuelles en matière de livraison de gaz, les tensions politiques entre la Russie et ses voisins européens restent élevées à ce sujet.


Prochaines échéances


Le taux de chômage de la zone euro en novembre sera publié aujourd'hui, suivi mercredi de l'indicateur de confiance des entreprises japonaises Reuters Tankan. Les chiffres de l'inflation en décembre de la Chine, de l'Inde et des États-Unis sont attendus mercredi, de même que les derniers chiffres de la production industrielle dans la zone euro. Jeudi seront annoncés les chiffres des exportations et des importations chinoises en décembre, suivis vendredi des données concernant le PIB britannique en novembre.

5 vues0 commentaire